dimanche 13 avril 2008

Résultats du sondage « A votre avis, combien d'insultes Scheiro a-t-il proféré sur la bloggosphère ? »

Aucune ! Des insultes ? Où ça des insultes ? Bande de sales gauchistes... 83%

1 (oui je sais...c'était pour la crédibilité du sondage) 0%

100 (aaaah là tout de suite on entre dans le vif du sujet !) 0%

Que peut-on objectivement considérer comme une insulte ? (pour les vrais gauchistes) 16%

Pfffoouuuu...Beaucoup, beaucoup ! Au moins...Mais sûrement plus que ça ! 0%

J'ai arrêté de compter... 1%

C'est le paradoxe de Nebo : le chiffre est impossible à trouver car la bloggosphère est infinie ! 16%

N'importe quel chiffre au hasard plus 1 ! 50%

Après dépouillement de ce (putain de) sondage, il apparaît que c’est la première proposition qui emporte la majorité des suffrages exprimés ! Je ne cacherai pas que ce résultat n’est pas en accord avec mes (saloperies de) convictions personnelles, mais en bon (connard de) gauchiste (je viens de sniffer l’encre du Monde d’hier et je plane encore un peu là…), j’accepte la terrible loi de la démocratie : pour la majorité (83%) des sales gauchistes de la bloggosphère, Scheiro n’a donc proféré aucune insulte.

53 commentaires:

Marc a dit…

Tu parles de Lord ?
Tu es indulgent, c'est bien, mais ça pourrait te perdre !
En tout cas, dans le genre diviser pour mieux régner, là c'est pas 83/100 la note qu'il obtient, ça grève tous les plafonds connus....

Marc a dit…

tiens il faudra faire un effort pour trouver une signification à "ça grève tous les plafonds connus"

Corto a dit…

Pourquoi faire un effort ? Curieux concept. "la grève de tous les plafonds connus" ça parle tout seul. Je ne vois pas ce qu'il faudrait expliquer.

Corto a dit…

Pour ce qui est de mon indulgence elle s'explique très facilement ! Il suffit d'aller faire un tour sur le blog du susdit Lord pour découvrir qu'une fois encore la majorité a eu raison : Scheiro n'insulte personne ! Et il le prouve par A + B !! Oh bien sûr, les puristes du langage châtié pourront s'offusquer (un peu) de la crudité des propos du sujet intitulé "Minables" mais c'est un peu comme lire un San Antonio pour la première fois, ou se tromper de salle en allant à l'opéra et tomber sur un spectacle de Bigard. Au début on tique un peu mais après on rit quand même, parce que le pipi-caca c'est bien ce qu'il y a de plus drôle. Depuis la cour de récré on n'a rien inventé de mieux.

Blague à part je recommande très sincèrement la lecture de ce petit brûlot qui vous fera travailler les zigomatiques même bien après la lecture !

Scheiro c'est pas Lord Machintruc (je le connais pas mais à mon avis ce serait lui donner beaucoup d'importance) ce serait plutôt une sorte de pâle copie de Grima Langue de Serpent ! Pâle copie parce qu'à mon avis, la petite larme que verse ledit Grima en voyant l'armée des Orques qui va déferler sur le monde des Humains(dans le film), Scheiro, lui, il ne l'aurait sûrement pas eue !

Ouarf !!

Marc a dit…

Bon Corto, il est temps de tourner la page non ?
Ton blog doit poursuivre sa grande ambition : la recherche de l’histoire cachée de l’hu-manité :-)

(au fait que sont l'"hu" et la "manité" ?)

Corto a dit…

Poursuivre la grande ambition de mon blog ?

C'est presque aussi drôle que du scheiro, ça. Le langage coloré en moins (ce qui n'est pas plus mal, parce que c'est quand même moins agréable que du Pratchett).

Mon blog n'a absolument aucune espèce d'ambition. Chacun est libre chez soi : libre de faire ou de ne pas faire. D'écrire ou de ne pas écrire. D'avoir une ambition ou pas. Etc... (la liste est assez longue)

Tourner la page ça veut dire qu'on va lire ce qu'il y a sur la page suivante, pas forcément qu'on change d'histoire.

Je n'interviens sur aucun autre blog que le mien et tout un chacun est libre d'y passer ou pas, d'y laisser des commentaires ou pas. Avoir des lecteurs ou ne pas en avoir m'indiffère absolument. Ce qui m'a exaspéré un temps, je l'avoue, c'est de voir à quel point tout le monde est entré dans ce jeu malsain de subordination-séduction masqué sous des apparences de discussion libre (il est assez remarquable de noter que l'argument est repris en choeur : "mais je me suis déjà opposé(e) à scheiro et il ne m'a pas insulté(e)". Soit. Est-ce une preuve de liberté réelle des échanges ? Je ne crois pas.Juste un plan de com soigneusement monté, rodé, systématiquement appliqué).
Mais le paroxysme de cette exaspération n'a duré que le temps d'un week-end, juste le temps de m'apercevoir de ce que je savais déjà (ce qui prouve qu'on n'est pas toujours aussi aware qu'on le voudrait), à savoir qu'on ne peut pas forcer les gens à voir les mêmes choses que soi. Du moins pas sans y investir du temps et de l'énergie (et je ne suis riche ni de l'un ni de l'autre) soit des méthodes dignes de celles que je dénonce.

Le plus simple est donc d'appliquer le principe même de cette démoncratie que scheiro méprise si facilement : offir une alternative claire et nette.

Toutes les idées n'appellent pas le consensus et je m'en excuse bien bas, même si ce n'est pas moi qui ai fixé les règles. Défendre des idées c'est parfois aussi en attaquer d'autres.

Je le fais à ma façon, sans me prendre la tête plus que nécessaire.

En plus, j'ai du spectacle ! Hier j'étais vraiment écroulé de rire, et ce n'est pas si fréquent, sur la bloggosphère comme dans la vraie vie, surtout quand Anonyme est en vacances.

Corto a dit…

Pour hu et manité il faudra attendre un peu... c'est encore que le début de l'histoire.

Anonyme a dit…

Ouaaaaah ! Qu'est-ce t'écris bieeen ! J'aimerais bien écrire comme ça moi aussi...

Marc a dit…

Corto, j'adhère tout à fait à ta réponse.
Je n'ai pas non plus renoncé à défendre mes idées et si c'est l'audience à tout prix que je cherchais, et bien je parcourerais la bloggsophère bien autrement, moi aussi.
Mais voilà, quand on affronte la mauvaise fois, la calomnie, et cela par des procédés et des affirmations "énormes", on a bien sûr d'abord envie de rigoler. Sauf hélas si l'on voit que le procédé, aussi grossier qu'il soit, arrive à convaincre (pour une part au moins)les gens. Je crois que Wolfwood (même si je reconnais que dans certains cas il a fait le troll) a bien expérimenté la chose.
C'est que je me suis investi moi, dans mes articles et dans certains débats. Et quand on s'investit on ne ressort pas totalement indemne de ce genre d'aventure. C'est pour ça que perso, je dois absolument tourner la page.
Evidemment Corto, tu es chez toi et tu fais bien ce que tu veux :-)
Amicalement,
Marc

Corto a dit…

T'en fais pas mon ptit...

Si tu travailles bien à l'école, un jour je te laisserai recopier les intitulés des sujets de mes posts. Promis.

Marc a dit…

Merci m'sieur

Marc a dit…

Merdre ! Si ça continue je vais devenir aussi parano que Jean-JAcques Rousseau....

Tu donnes des consultations Corto ?

Corto a dit…

Il était parano Rousseau ?

Corto a dit…

Je "vends" des consultations ! Je te rappelle que nous sommes dans une économie de marché de plus en plus llibérale. On ne donne plus rien de nos jours ! :)

Marc a dit…

parano Rousseau ? whooof !
Il faut lire les Rêveries du promeneur solitaire pour s'en rendre compte. Faut dire avec Voltaire et Rousseau sur le dos pendant tant d'années, c'était pas facile.

Pour les consultations je paye par Paypal APRES les scéances :-)

Marc a dit…

Heu... je voulais dire avec Voltaire et Diderot sur le dos...

Corto a dit…

Parano or not parano, schizo or not schizo...

Quoi que tu en dises, le fait de vouloir à tout prix convaincre les autres que le discours de scheiro à ton sujet est faux, faux, archi-faux, que tu ne mérites pas ça, etc... c'est quand même bien parce que tu attaches de l'importance à ce que les autres pensent de toi. C'est de l'ego, ça n'a rien d'anormal. Mais sur le fond, comment peux-tu être sûr que les gens sont si facilement convaincus par ses arguments ? Et même si c'est vrai, qu'est-ce que tu peux y faire, à part continuer à affirmer tes convictions ?

Il y a des idées qui n'appellent aucune argumentation : on appelle ça des principes. Eux ne sont pas négociables sinon on entre dans un jeu sordide où on peut même discuter de savoir s'il est justifié de ne pas empêcher des sacrifices humains sous prétexte que ce serait de l'ingérence culturelle (si si je l'ai lu chez machin). Suffit de voir les échanges sur le Tibet et les JO...

Discuter oui, mais pas sur n'importe quelle base.

Corto a dit…

Je savais que Rousseau avait un sale caractère mais je ne savais pas qu'il était parano.

Il était schizo aussi ?

Parce qu'alors il aurait trouvé un bon disciple avec scheiro (Rousseau-scheiro, sheiro-Rousseau) même s'il y en a un que ça défriserait de le savoir (je dis ça mais si ça se trouve il est pas du tout frisé, c'est une image)

Il m'a traité de schizo à longueur de posts et de blogs mais je ne me suis jamais créé un pseudo d'assistante moi... Assistante qui vient dire du bien de son patron... Oui, oui, oui... Tout cela est très sain et c'est moi le maboul !

Ouarf Ouarf Ouarf !!

Il a trop joué au mikkado, le pépère !

Marc a dit…

Merci.
Pour répondre à la question "omment peux-tu être sûr ...?"
Je répondrait de maniière vraiment très symbolique en plaçant un extrait d'une chanson de Patircia Kass, Bessie (comprenne qui pourra :-) mais Wolfwood avait exprimé un truc à peu près semblable. Bien-sûr ça ne concerne PAS tous les gens.
Allez ciao et bonne journée

------
Mais si...mais si...Bessie
Elle avait pas eu la peau noire
Bessie blessée par un chauffard
Elle serait pas morte sur un trottoir
En perdant doucement tout son sang
Devant un hôpital de blancs.

Marc a dit…

Heu.. je disais merci pour ton AVANT-DERNIERE réponse, le reste je ne m'en mêle plus.

Corto a dit…

Eh oui...
Mais nous on est les gentils (si si ! Et même Anonyme...) et on ne peut faire tapis sur le cynisme à deux balles comme scheiro (et d'autres) en pariant notre chemise que le monde est tellement pourri qu'y a rien à y faire, tout en disant le contraire. Elle est là la schizo.
La différence fondamentale entre ces joueurs là et nous c'est que même si le monde est désespérant, eh ben on l'aime bien malgré tout. Il nous touche, avec ses qualités et ses défauts. C'est sûr que c'est plus facile en étant en France, les pieds calés dans ses pantoufles. Mais cela ne veut pas dire pour autant que c'est une fausse route (Anonyme a déjà dû trucider ce sophisme là quelque part il me semble).

Corto a dit…

Moi les merci je les prends pour l'ensemble de mon oeuvre...

Marc a dit…

Bon il faut que j'explique sinon ça encore être mal pris : c'est l'indifférence qui fait mal

Marc a dit…

merci pour les explications :-)
ciao

Corto a dit…

Houla... Ne parlons pas d'"explications" stp ! Ce n'est là que mon opinion sur la question, et aussi la raison qui me pousse à ne pas "tourner la page".

Mais contrairement à un certain wolfwood j'ai abandonné l'idée de donner des leçons. :)

L'indifférence ça fait mal, certes, mais c'est bien ce que je disais déjà dans mon post sur la mort de Gary Gygax ! (il a que trois coms le pauvre vieux...) Et ça ne fait pas mal qu'à soi. plein de gens en souffrent quotidiennement à travers le monde et sous nos fenêtres. Relativisons donc la portée de l'indifférence bloggesque !

Mais n'hésitons pas à pourfendre le dragon de la méchanceté où qu'il se trouve...

D'ailleurs je recommande ce lien à tout le monde (pour ceux qui connaissent déjà ça fera de bons souvenirs je pense) :

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/thread.php?lng=fr&cat=1&pg=3928&id=7

Marc a dit…

Merdre ! Mon fil RSS sur le blog dont il ne faut pas prononcer le nom vient de m'informer qu'on est des humanistes !
Hier on était des enc* ,passe encore, mais des humanistes c'est trop fort.

Il paraît même que "La France est majoritairement peuplée de Marcs, de Woofs et de Cortos". Une bonne nouvelle de temps à autre c'est assez sympa, ça change dans le contexte actuel mais c'est étonnant de la part d'un bloggueur qui fasait l'éloge de Sarkozy ! Moi ma candidate, Dominique Voynet elle avait fait que 1,7% :-(
Ah oui entre-temps elle a été élue Maire de Montreuil. Oui finalement je réprésente la majorité en France, cqfd. Pour une fois ça fait plaisir :-)

Marc a dit…

Bon j'ai lu, c'est profond...
Je crois que je vais enfin pouvoir faire des économies et résilier mes abonnements aux journaux ou revues. Tout est maintenant si limpide !

Marc a dit…

Mais fichtre, que n'y ai-je pas pensé plus tôt !

Corto a dit…

C'est vrai que là pour le coup il surestime beaucoup l'humanité ! Ouarf ! Il faudrait savoir...

En gros il nous compare à Don Quichotte quoi ! Ca pourrait être pire. Est-ce parce qu'un combat est perdu d'avance qu'il ne faut pas le mener ? Oui, apparemment, quand on ne veut pas avoir l'air ridicule. Mais après tout, le ridicule ne tue pas (la preuve)alors pourquoi s'en faire ?

Corto a dit…

J'en connais un à qui ça fera plaisir de savoir que tout le monde est comme lui !

Espèce d'humaniste va !

Marc a dit…

Oui Don Quichotte, c'est une bonne référence, ça me plaît bien
Comme disait Cyrano de Bergerac (oui Cyrano lui-même et en personne) : je me découvre devant cet hurluberlu.

Marc a dit…

dis, il marche pas ton lien sur le forum philo

Corto a dit…

Ah ouais ? J'ai pas vérifié...
Pas grave.

corniche-onne a dit…

Anonyme est en vacances... le nombre de tes commentaires va furieusement descendre! ;-))

Corto a dit…

Hélas oui...
Mais il y a plus grave dans la vie. D'ailleurs ça me fait des vacances à moi aussi. :)

Corto a dit…

Et puis d'ailleurs rien ne t'empêche de le remplacer avantageusement corniche-onne !

Anonyme a dit…

J'vais t'en ficher, moi, d'l'avantageusement !

Déjà qu'il faut que je me farcisse vos loooonggggsssss (d)ébats en accéléré (une semaine de bloggosphère à rattraper, minde de rien), et que je passe sur les viles calomnies à mon encontre (mais quand est-ce que j'ai fait le troll ? moi, je fais le "sale gosse", et c'est un procédé philosophico-rhétorique tout à fait noble et attesté : je réponds à la bêtise bête par de la bêtise intelligente, parce que qui peut le plus peut le moins mais quand même, on doit veiller à ne pas trop s'abaisser non plus. juste ce qu'il faut pour filer des coups de pieds...).

Pour répondre pêle-mêle, Rousseau n'était pas seulement parano, c'est un un graaandddd malaaaade (au sens négatif, ne nous emballons pas), qui avait beaucoup en commun avec un certain Monsieur S (mais pourquoi tous les méchants, ils s'appellent Monsieur S ?). Y'a qu'à lire ses Confessions pour s'en convaincre : on dirait un post de l'autre .....(biiiippp). Sans les insultes, c'est déjà ça, mais ça ne m'a pas empêché de ne pas aller plus loin que la page 2. Un truc de littéraire, ça : quand un bouquin il est mauvais, eh ben il est mauvais. Faut vraiment être très optimiste de croire que la qualité d'une oeuvre augmente de manière exponentielle en fonction du nombre de pages...

Pour Lord, effectivement, c'est lui faire trop de courtoisie : il tiendrait plus du Quirrel (HP 1) ou du professeur de lutte contre les forces du mal (oui, ce serait un agent double, pour le coup !) du 2.

Le lien sur le forum philo marche, il a juste le mauvais goût typiquement Cortoien de donner sur une page dont je suis intégralement absent (il fallait la trouver, j'imagine !).

Enfin, j'adhère plutôt à ce qu'à écrit Corto tout partout dans ses commentaires. Même si je persiste à penser que donner des leçons, c'est quand même super-bien. D'ailleurs, ne dit-on pas que "donner", c'est plus noble que "recevoir", mmmh ? Comment ça, c'est pas le même contexte ?

Marc a dit…

Dis Anonyme, malgré le grand respect que je te dois, c'est du grand n'importe quoi ce que tu dis sur Rousseau.
Qu'il fut un peu malade, souffrant du délire de persécution c'est un fait. Mais c'est un fait aussi que Voltaire l'a particulièrement et injustement persécuté (jusqu'à réclamer la peine de mort contre lui).
Mais faire de Rousseau un méchant (voire le comparer à S.... !!) c'est n'importe quoi.
On peut déplorer ses Confessions, le fait qu'il manque parfois de pudeur, qu'il interprète tout en cherchant continuellement à se justifier etc.
Mais en faire un méchant, je ne comprends pas !
J.-J. Rousseau c'est un très grand écrivain, il y a des passages de la Nouvelle Héloïse qui sont très beaux, j'aime beaucoup "les confessions du vicaire savoyard", et puis c'est aussi l'auteur du... Contrat social, du Discours sur l'inégalité et dont les positions sur "l'homme naturellement bon" sont sans cesse caricaturées par les incultes (tu ne vas pas t'y mettre, non ?). Bref, Rousseau, c'est un écrivain d'une éloquence magnifique, un poète de l'éloquence même, si si.

Et puis quand tu critiques des auteurs en disant "j'ai arrêté après deux pages", en concluant : c'est mauvais, eh bien c'est énervant.
Tu m'as fait même coup pour Gombrowicz. Dis, tu tiens vraiment à passer pour un troll ou quoi ?

Anonyme a dit…

Grouaaararrrrarrararrar !
(Je fais bien le troll, hein, chef ?)

Encore démasqué ! De tout ce que tu cites de mon ami Rousseau, je n'en ai lu que les extraits imposés par mes bienheureux professeurs du royaume des cieux qui leur appartient, j'ai nommé la fac. Alors que les Confessions, ben j'étais censé le lire en entier, oh, oh, alors qu'il y avait pas de vaisseaux spatiaux dedans ni rien, les profs ont vraiment le moral, de nos jours...

Donc effectivement, en fait, je ne peux pas parler de Rousseau l'auteur. Moi, c'est Rousseau l'homme qui m'a d'emblée exaspéré, voire dégoûté ou écoeuré ou plein d'autres mots en "é". ça a été illico viscéral. Pour les raisons que tu as très justement citées, mais avec beaucoup moins de nuances et de compassion... Oui, effectivement, pour moi, la qualité de l'homme prime sur la qualité de l'oeuvre parce que je m'intéresse infiniment plus aux premiers qu'aux deuxièmes et que par conséquent, Rousseau peut écrire les plus belles phrases du monde, ce qu'il me dit de lui dans les Confession me suffit. Parce qu'autant rien écrire, si c'est pour sortir ce ramassis d'anticlasse, de mesquinerie, de prétention et de bêtise (oui, j'y vais à la louche, comme Claude) (La louche) (je l'ai pas faite sur le forum, celle-là, et je le regrette bien, j'aurais eu beaucoup de succès), au point de s'absoudre de toutes ses bassesses en en faisant des grandeurs mal interprétées, d'accuser systématiquement les autres de ses propres travers en les rabaissant à l'envi, je trouve ça humainement inadmissible, surtout de la part d'un esprit brillant (qui prouve par-là même qu'il ne l'est pas tant que ça). Evidemment, je ne devrais pas réagir avec autant de virulence, mais pour moi, ce "simple ceci" est l'expression d'un "immense cela" sous-jascent.

Qu'il ait eu des comptes à régler avec des rabaissements et des humiliations antérieures, pourquoi pas, mais à mon avis, pour lui, il n'y avait rien de plus rabaissant et de plus humiliant que la rédaction de ces confessions-là.
Après, ça n'enlève rien au fait que c'est sans doute très bien écrit.

Comme je l'ai dit, vu qu'il n'y a pas d'absolu dans l'art, chacun lit les livres en fonction de ce qu'il est : c'est donc ma lecture à moi de cet "ouvrage".

Je ne supporte pas les gens qui usent de leur intelligence pour se dire au-dessus des autres, ou appartenant à une élite, où en étant l'empereur rayonnant, parce qu'en se posant dans ce cadre, ils prouvent bien qu'ils en manquent cruellement. C'est aussi le reproche que j'adressais à Gombrowitz, tel qu'il a été présenté sur ton site : qu'il s'attaque aux tenants de cette soi-disant élite en montrant leur suffisance et leur vanité, j'adhère, mais qu'il se paye la tête des humains standards sous prétexte que ce sont des humains standards, là, j'adhère moins, parce qu'on est toujours l'humain standard de quelqu'un, et parce qu'on se rencontrerait pour échanger nos expériences de vie (il est encore vivant ?), je suis prêt à parier qu'il se sentirait tout à coup beaucoup plus dans la catégorie "mollet" de l'écriture...
Ha ha, parce que moi aussi, je suis prétentieux et impudique comme Rousseau, mais je vis ma vie de manière à pouvoir l'être sans avoir à la réécrire.
ça, c'est classe !

Anonyme a dit…

Est-ce qu'il y a un rapport entre ce sondage et celui des jouets badigeonnés au plomb ? Est-ce que tout cela fait partie d'un grand tout cosmique ?
Est-ce que dans l'espace il y a des machines dans l'espace la guerre est sublime dans l'espaaaaaceee ?

Corto a dit…

Je ne sais pas s'il y a un rapport avec les jouets des ptits chinois masi y en a sûrement un entre vos posts super chiants, Rousseau, Gombrotrux et le fait que personne ne vienne lire les coms de ce topic.
Amon humble avis.

Anonyme a dit…

Rousseau, il a trop sucoté ses Big Jim "Etat de Nature", ce qui explique bien des choses...

Au fait : c'est quoi, "un petit chinois masi" ? C'est une nouvelle ethnie ?

(Quizz : comment on appelle une ethnie dans le monde du disque-monde ? ...Une ethnie discale ! Ha. Ha. H...)

Anonyme a dit…

Et Amon Humble Avis, c'est qui, comme pharaon ? Le frère d'Amon Ré ? La belle soeur par alliance d'Amon Sul ? Le grand père d'Amonbateauöauöc'estleplusbeaudesbateaux ?

Corto a dit…

"ethnie discale"... C'est probablement ta meilleure vanne de tous les temps alors gardes la précieusement ! T'as jamais fait mieux avant et je crains que tu ne fasses jamais mieux après... C'est à la fois un aboutissement et une cause potentielle de suicide. J'imagine que tu vas choisir la première façon de voir mais on ne sait jamais...

Un Chinois masi c'est un Chinois pas tout à fait comme les autres. Il rêve en regardant le ciel. C'est une ethnie pas très très nombreuse (0,000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001% environ de la population totale, même si on pense que c'est un peu surévalué compte tenu de la dégradation de son espace vital)

Corto a dit…

Amon-humble-avis c'est le dernier des go'aulds, celui qui a survécu à l'extermination de masse organisée par Mac Gyver.

Anonyme a dit…

Tu vas rire (mais si), mais à propos de suicide, l'autre jour au Foyer, y'a un gosse de CE2 qui me regarde avec ses grands yeux innocents et qui me lance :

"Tu trembles".

Moi : "ben oui".

"Tu vas te suicider ?"

(silence)

Moi, faussement enjoué (pourquoi je précise faussement ?) : "parce que tu te suiciderais, toi, si tu tremblais ?"

"Ha-bah-oui-c'est-sûr".


Haaaaa, les enfants, les enfants, ils sont tellement mignons... Epinglés comme des papillons dans un cahier de collectionneur !

Quoi qu'il en soit, t'as compris pourquoi y'a pas de section humour sur mon site. Ou alors pourquoi mon site est une gigantesque section humour à lui tout seul, tout est une question de point de vue.

Autre anecdote : j'étais passablement distrait au volant de ma voiture, en train de penser à tout ce que j'ai à penser quand soudain, une mouette étend son envergure sur fond de soleil, ne dessinant que ça silhouette... Et moi, pendant un centième de seconde, je me dis sincèrement "tiens, un ptérodactyle"...

Ma bio va se vendre comme des petits pains !

Corto a dit…

Sans parler des comptes-rendus de ta psy !

Corto a dit…

Mais j'aime bien l'innocence enfantine qui veut régler tous les problèmes de la façon la plus simple et la plus directe... Quand on a ça dans le crâne en CE2, on torture ses petits camarades en 6ème et après le bac on écrit des thèses sur les vertus thérapeutiques de l'épuration ethnique ! Je tremble pour mes ptits Chinois Masi... Les pauvres, déjà qu'ils sont pas nombreux.

Anonyme a dit…

Oui pour tout, mais tu as oublié qu'on avait aussi plus de chances d'être populaire en bloggosphère...

Moi, c'que j'en dis...

Corto a dit…

Oui ben justement ! Parlons-en de ce que t'en dis ! C'est pas très clair.

Anonyme a dit…

"Mais j'aime bien l'innocence enfantine qui veut régler tous les problèmes de la façon la plus simple et la plus directe... Quand on a ça dans le crâne en CE2, on torture ses petits camarades en 6ème et après le bac on écrit des thèses sur les vertus thérapeutiques de l'épuration ethnique !"

"On a aussi plus de chances d'être populaire en bloggosphère..."

(clin d'oeil)

Corto a dit…

Ooooh, d'accord.

PS : toujours pas trouvé le nom de cette f..... série de m.... ?

Anonyme a dit…

D'une, j'avais oublié, tu sais ce que c'est. Y'en a un à Tir Na Nog qui doit se demander ce que peut bien être Google...

De deux, j'avais quand même bien cherché, mais sans coup de bol, impossible, visiblement.