mardi 1 juillet 2008

Présentation, commentaires et illustrations des 4 précédentes publications...

Bon alors voilà. Il paraît que : « Quelques lignes de présentation ou de commentaire ou d'illustrations exprimant de manière franche ou détournée le lien entre ces vidéos et toi seraient cependant de bon ton, il me semble... »

J’ai donc décidé de disserter sur ce sujet passionnant.

Décortiquons tout d’abord la proposition initiale :

1/ Quelques lignes : ok, ça c’est facile. Juste à aligner des mots les uns à côté des autres jusqu’au moment où je serai obligé de sauter des lignes. Même un pépère y arrive.
2/ de présentation ou de commentaire ou d’illustration : là c’est déjà plus complexe ! Heureusement qu’il y a des « ou » et pas des « et », ça me permettra de passer de l’un à l’autre sans trop de problème…
3/ exprimant de manière franche ou détournée : aïe, là ça se complique parce que d’habitude c’est plutôt les deux à la fois que l’un ou l’autre, mais aussi parfois « hypocrite et/ou direct », « franche et/ou hypocrite », « détourné et/ou direct », etc… (le nombre de combinaisons est assez impressionnant !) Il va donc falloir alterner entre franc et détourné, ce qui limite un peu notre champ d’action. Mais baste ! Rien ne nous effraie.
4/ le lien entre ces vidéos et toi : faaaaastoche !
5/ seraient cependant de bon ton il me semble : proposition à caractère faussement courtois qui nous oblige à faire un travail imprévu.


Ben allons-y alors.

Puisque tout est toujours une histoire de liens (et une histoire tout court) commençons par là : pour autant que je puisse en juger, le seul lien entre ces quatre vidéos, c’est moi.

Quel point commun entre Hugo Pratt, auteur italien de bandes-dessinées, Michel Serres, philosophe et académicien, the Big O, dessin animé japonais, et Tim Burton, cinéaste non-conformiste ? Logiquement ou illogiquement, aucun. Sauf celui que je crée moi.

Ils sont tout les quatre dans ma tête et, bien qu’ils n’y soient pas seuls, si je les ai choisis c’est parce qu’on peut trouver dans chacun d’eux une part ce qui me définit en tant qu’individu.

Quelques pistes d’interprétation possibles :

Interview d’Hugo Pratt : j’aime le travail, la rigueur, « 8 secondes d’intuition, 8 heures de travail »
La légende des sciences : j’aime les sciences
The Big O : j’aime les dessins animés de robot géant
Vincent : J’aime les univers sombres et gothiques.


Je pourrais donc être un ingénieur hyper sérieux spécialisé dans la construction de robots géants noirs et gothiques (ce qui l’est déjà vachement moins, sérieux). C’est vrai que quand on prend les faits de cette façon on peut se dire que quelques mots de présentation sont certainement nécessaires… Juste histoire de préciser les choses.

Reprenons les donc sous un autre angle, les choses (ce qui prouvera par ailleurs qu’elles ne sont donc pas rondes, comme l’affirment certains) :

Interview d’Hugo Pratt : j’aime dessiner sur les murs
La légende des sciences : j’aime écouter parler les philosophes pendant des heures
The Big O : j’aime les O (oui bon…)
Vincent : J’aime le prénom Vincent !

Ah ! Ah ! Ah ! Mine de rien on se rapproche… Un sur quatre ! Mais on ne peut pas dire que ce soit vraiment convaincant…Surtout que si c’est l’un des trois premiers qui est juste, vous pouvez déjà essayer de deviner depuis quel endroit je vous écris : la prison, la fac ou l’asile. Mais attention ! Il y a un piège : le philosophe peut être dans les trois !

Alors…Pas efficace ma méthode pour définir mon individualité propre et personnelle ? Pas de conclusion hâtive, pas de conclusion hâtive ! Un peu de patience, et lisez donc la suite.

Car il se pourrait aussi qu’en écoutant et regardant attentivement (ou pas) chacune de ces vidéos on y trouve des indices plus pertinents :

Interview d’Hugo Pratt : les traits, le visage, les yeux poétiques, le sourire ironique, faussement cynique, de ce bougre de gentilhomme de fortune d’Hugo Pr… Heu… de Corto Maltese…Tout commence par les yeux nous dit cet Italien hypocrite et manipulateur, ce joueur, ce farfadet moqueur, qui voudrait nous faire croire que dessiner Corto c’est « 8 secondes d’intuition et 8 heures de travail ». Des recherches approfondies en bibliothèques, de la documentation, des voyages. Il le sait bien, ce baroudeur, que Corto ne se résume pas à une formule, à des intuitions ou à du travail. Que c’est tout ça et autre chose aussi. Quelque chose de plus. Quelque chose qui brille derrière ces paupières à demi fermées, même quand elles sont dessinées sur un mur… Quelqu’un m’a dit « on ne commence pas un personnage comme ça ! On dessine d’abord les contours du visage et ensuite les yeux. » Oui eh bien justement ! Avec Corto, on commence par les yeux, et tout le reste suit.

La légende des sciences : Michel Serres. Philosophe et académicien ? Oui mais non. Conteur inlassable et inclassable, vieux bonhomme aux cheveux blancs et aux sourcils broussailleux, à la voix envoûtante (bien accompagné par son acolyte dont j’ai oublié le nom) qui parvient à embrasser comme un amoureux toute l’histoire de l’humanité sur des milliers d’années, pour en faire…autre chose. L’Histoire devient histoire. Une histoire romantique, poétique ; une histoire sans fin qui prend presque un sens, indépendamment, et comme en dépit de ses acteurs qui s’ingénient tout aussi inlassablement à la réduire à des bains de sang et de violence. La légende des sciences c’est une reconstruction de l’Histoire à travers l’imaginaire (la route de la soie, les voyages de Marco Polo, Samarkand…) mais avec une vérité que n’atteindront jamais les philosophes ni les historiens.

The Big O : J’aime beaucoup ce dessin animé. Et cette séquence est une de mes préférées.

Vincent : Vincent…

Non je plaisante (enfin pas tant que ça).

The Big O : C’est mon penchant pour le pur classicisme qui parle directement à l’imagination et renvoie à une multitude de références. Musiques typées et stylées, plongeon dans un monde « Amérique des années 30 », avec des gros robots en plus… Réflexion sur la nature de l’esprit humain, ce qui le différencie des androïdes. Ou, plus exactement, ce qui ne le différencie pas des androïdes ! Nostalgie, imaginaire, histoire, toujours très classieux, tiré à quatre épingles, comme le héros.

Vincent : Quel plaisir trouve-t-on à voir son prénom au générique d’un film d’animation réalisé par Tim Burton ? Eh ben, c’est le pied ! Même si ce Vincent ce n’est pas moi mais Vincent Price, même si je n’ai jamais rêvé de plonger la tante Betty dans une cuve d’acide ou de jouer au monstre de Frankenstein avec mon chien Abercombie… Même si je n’y trouve pas ce que j’ai trouvé dans Edward aux mains d’argent. Ce Vincent-là se crée un monde à lui, et y remodèle la réalité à sa guise. Quelques minutes de folie douce amère, de frustration, de poésie.

Voilà ce qui fait le lien entre ces vidéos, et entre ces vidéos et moi.

Comment ça, « une arnaque » ?

Oui et non. Une interprétation. Une présentation, un commentaire, une illustration. Mon intérieur vu de l’intérieur, c'est-à-dire sans prendre la peine de faire semblant de faire semblant que je fais semblant de…

A la fois franc et hypocrite, direct et détourné, vrai et faux. Une des raisons pour lesquelles je n’avais rien écrit jusque là, d’ailleurs…

En cliquant sur mon lien vous verrez que je suis gémeaux. Outre le fait que je peux vous envoyer dans une autre dimension (dont vous reviendrez toujours de toutes façons, ne vous faites pas de soucis : tout le monde en revient. D’ailleurs, la fin de ce billet approche et vous serez bientôt sorti…) et que je suis aussi du signe du lapin (ce qui pour le coup ne signifie absolument rien !), cela veut dire que je cultive les paradoxes et la dualité comme d’autres cultivent les choux ou les carottes.

Histoire et histoires.
Imaginaire.
Poésie, romantisme.
Se raconter soi-même à travers un personnage.
Rêver.

Voilà les liens que je fais.

415 commentaires:

1 – 200 sur 415   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Hé ben voilà. C'était pas si difficile, si ?

Le glissement de ton est classe, un peu comme de passer du Latin vulgaire au Latin classique (ce que je peux en dire, moi, des conneries !), là, on quitte petit à petit le Corto Standard au profit du Corto Classique (ou à coeur, c'est selon). Ce qui, horreur horrible et horrifiante (pour toi), te donne soudain ce fond que tu t'obstines à cacher en disant que de toute façon, rien de tout ça n'a d'importance et je trouve que rien que pour ça, ce billet te ressemble énormément, dans le sens, justement, où il est aussi multipsychotique que toi : rien de cela n'a d'importance et pourtant tout t'est important (et vice-versa).

Ajoute à cela que tu parles bien, quand tu t'abaisse (c'est l'impression que tu donnes, en tout cas) à te prendre au sérieux !

Anonyme a dit…

Oh, et sinon, c'est affligeant, évidemment, s'pèce de mégère, va !

Anonyme a dit…

Ceci dit, c'est bien, les gros pavés de texte, mais ça manque d'illustrations...

(sur le premier post, j'aurais bien développé mais je manque de temps, là, avec l'inventaire... l'idée y est, même si elle y est de manière bien confuse !)...

Corto a dit…

C'est bien :

"rien de cela n'a d'importance et pourtant tout t'est important (et vice-versa)."

Je la réutiliserai si tes copyrights ne sont pas trop chers.

C'est bien aussi :

Tes coms sont au moins aussi "multipsychotiques" que mon billet ! Pour le changement de ton tu as bien compris, c'était l'idée (mais c'est vrai que tu en racontes, des conneries ! Me comparer au Latin...Tsss) J'aime bien l'idée de "Corto Standard" et de "Corto Classique" mais elle est quand même un peu floue... Ce qui n'est pas pour me déplaire.

C'est moins bien :

C'est quoi cette histoire de mégère ???? 'spèce d'abruti !

Anonyme a dit…

Tu vas vite le savoir...

Allez, grand seigneur, toutes mes citations sont libres de droits, ici ! Ceci étant, c'est justement ça qui me gênais dans mon com' : sentir qu'il y a des choes à développer et s'en tenir à un flou de surface. D'autant que la formulation ne me plait qu'à moitié.

Rien ne t'importe, et pourtant tout t'est important, c'est déjà un cheveu mieux ? !

(Allez, t'es au moins à l'humanité ce que le Latin est à l'espéranto, alors la comparaison était plus que légitime)...

Anonyme a dit…

J'ai rien fait, je précise.

C'est PAS MOI.

(j'ai quand même un drôle de point commun avec Deward, quand on y pense. De celui qui se termine par des foules de villageois en colère...)

Corto a dit…

Hm...
Ca ne s'arrange pas du point de vue de la clarté !

Anonyme a dit…

Edward, pas Deward (quoique... C'est classe, Deward. J'appelerai un de mes héros comme ça, tiens...).

C'est plus clair ?

Je parlais des coms dans le billet précédent...

Corto a dit…

Oui je viens de tout lire à la fois lol. Je comprends mieux tout en y comprenant rien...

On atteint des sommets de nonsense !!! Et c'est bieeeen...

Ouarf

Anonyme a dit…

Tu noteras que le fait de ne rien comprendre ne m'a jamais empêché de répondre, ce qui se vérifie ici ! Haro sur les baudets !

Corto a dit…

Oui oh ben pour tout ça je te fais confiance !

En tout cas c'est la preuve par l'oeuf que tu peux bien écrire ce que tu veux comme tu veux, être sérieux ou pas, dire des jolies choses ou des horreurs, faire du second degré le plus subtile ou être l'âne le plus grossier, les gens ne te lisent de toutes façons qu'à travers le prisme de ce qu'ils imaginent lire en fonction de ce qu'ils croient connaître de toi.

Pour une fois que j'écris un truc "sérieux", avec du fond et tout et tout, un truc perso, on me qualifie de mégère. Vraiment pas la peine que je me décarcasse.

Mon bon fond va retourner se cacher lol.

Anonyme a dit…

Là, c'est pas pour faire celui qui prend tout ça au... premier degré, hein, et qui se laisse duper par ta fausse résignation mais le post de puluuki date d'avant ton fameux billet à fond (dans tous les sens ? A fond à fond à fond ?)...

Quand au prisme, ce n'est définitivement pas une nouveauté, d'autant que c'est toujours le même !

Corto a dit…

D'abord :
1/ Je fais ce que je veux.
2/ ben bon, il y a au moins un post d'aujourd'hui il me semble.
3/ tu peux pas te laisser duper tout simplement, sans poser de question ? T'es chiant.

Corto a dit…

On peut même pas s'amuser avec des types comme toi. "Faire semblant de" ça te dit quelque chose ? Pffff

Anonyme a dit…

Oui, je fais ça tout le temps. D'ailleurs je ne sais même plus ce que je fais semblant de, à force.

Ooooh, ouiiii, rage, déception, les gens, les gens, tristesse, désespoir ! Interprétation, surinterprétation, comme je te comprends ! On essaie d'être sincère, de ne faire de mal à personne, d'écrire notre mal-être fondamental et de trouver un écho dans le ma-être des mals-êtres de type humanoïdes, et résultat ? ! Injures, conspuations, clous, expo d'arts vivants...

ça va, je suis crédible, là ?

Anonyme a dit…

Dans crédible, y'a débile ! ça ne peut pas être une coïncidence...

Corto a dit…

Je suis assez d'accord. Ca ne peut pas être une absolue coïncidence.

Et puis bonne interprétation aussi. Un peu surjoué peut-être mais on ne se refait pas, hein. Toi tu es plutôt du genre scénariste, pas vraiment comédien.

Anonyme a dit…

Quoi ? ! Comment ! Ventrebleu ! Moi qui me croyais créd... euh, convaincant en "être humain" ! Tu veux dire que tout le monde s'est rendu compte que c'était du théâtre de boulevard, et que je suis à l'humanité ce que Jacques Ballutin est à l'Académie Française ? !

Pourquoiiiiiiii ? !
(là, vagues déchainées, tonnerre, lune dévorée par un loup géant, que du normal standard, quoi).

Corto a dit…

Ca vient probablement du dernier paragraphe. En fait c'est comme ça qu'il faudrait le jouer :

(raclement de gorge)

"Bonjour à tous :-) et à toutes aussi ;-)
Bienvenue sur mon blog. J'ai 32 ans, j'aime le cinéma asiatique, la musique américaine, la pédagogie, les enfants, et les sushis (mais pas de la même façon looool). Cette journée s'annonce assez difficile pour moi mais j'espère m'en tirer quand même. J'ai été trèèès content du petit échange que nous avons eu hier soir. Ca m'a fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul dans mon cas. Ca aide."

Corto a dit…

C'était toi version "humaine"

Anonyme a dit…

Etonnant comme on en est à la fois extrêmement proche et infiniment loin...

Excelentissime, en tout cas.

Ce que j'aurais pu être, quand même...

ça c'est joué à peu : populaire, agréable, charismatique et euh, plat. Juste plat, quoi.

Tu remets ce couvert quand tu veux, c'est un concept super à développer : nous, mais en normaux. Un peu comme le nouveau manga d'Evangelion (rien que pour cette remarque, ça restera de la fiction).

Anonyme a dit…

J'y vais dans cinq minutes, là. Souhaite-moi bonne chance, c'est un running gag qui fait toujours son petit effet, quand il est souligné d'un Mouwahahahahhaahahha sardonique !

Ah mais pardon, tu peux pas. Il est 16 h 56, ça fait déjà, allez, 16 h 56 que t'es plus au boulot !

Corto a dit…

Ouais ça pourrait être assez drôle à faire.

Corto a dit…

MWWWAAAAHHHAAAHAHAHAHAAH !!!
Bonne chance.

Anonyme a dit…

Tu le fais exprès, c'est ça ? Juste pour me contrarier ? Juste pour affirmer un soi-disant anticonformisme qui, pourtant, serait déjà grandement réduire la réalité de ton être profond ? On avait dit : "bonne chance" d'abord, rire démentiel ensuite ! Mais non, il fallait que mossieur Astérix improvise ! Et pour quel résultat, mmmmmhhhh ?

A ton avis, gros malin !

3 h 30 de sommeil, une réponse en septembre concernant les licenciements où tu sais, plus que deux jours dans ce collège et une soirée où j'ai mangé des saucisses grillées (après moultes tractations de la part de mes sponsors non-officiels), où on m'a offert un t-shirt "staff du CDI", où on m'a fait mimer en collectif des titres de films (c'est là que je me rends compte à quel point je suis hgandicapé de la vie. C'est que j'avais jamais fait ça avant, moi, mine de rien....), bref, que du bonheur que devrait conclure la rédaction d'un ultime petit mot-casier ce matin (un la-pin...), le premier ,non obligatoire et le premier à fond les ballons. Sans doute paske j'ai dormi 3 h 30, que je déprime grave (merde, je m'y étais attaché, à ce boulot, finalement), que ma place elle est pas parmi les humains (un calvaire, hier, même si c'était très sympa, ça n'en souligne que plus certains décalages évidents)...

Truc sympa : se retrouver à minuit sur son lieu de travail, un collège, qui plus est, à arpenter une cour ou des couloirs plongés dans une semi-obscurité quasi-totale (oui, de l'absolu jusque dans la nuance, c'est tout moi, ça), c'est quand même un des grands bonheurs de la vie. De la mienne, en tout cas. Ce qui, entre les lignes, est symptomatique de pas mal de trucs quand même.

Là, je vais resctocher des Gaffiots qui ont (comme tout Gaffiot qui se respecte) vraisemblablement appris à voler(et ont bénéficié de séances de consolidation des acquis en la matière), la plupart couverts de griffonages frappés au coin du bon sens de type (sic) "ne faites plus jamais l'erreur de faire du latin", et puis après, hop, rédaction de petit mot (si t'as des suggestions...), à moins que je ne décide plutôt de m'auto-dévorer, je ne sais pas encore.

Corto a dit…

Rappelle moi : il riait, aussi, des fois, le chat dans Alice au Pays des Merveilles ? Non parce que son sourire, là c'est pas assez expressif. Quand je lis un post comme ça de bon matin, ça illumine d'avance la journée !

Corto a dit…

Le plus beau c'est que tu as sûrement dû mimer des films français ! Pas facile ça...

Anonyme a dit…

Chantons sous la pluie et le Père Noël est une ordure.

Personne a trouvé, ha ha.

Ben oui en plus, c'était un jeu collectif.

(Il explose, des fois, le chat d'Alice ?)

Corto a dit…

Ils t'ont même pas fait mimer Amélie Poulain ???????? Mais ils pensent à quoi ces profs ?

Anonyme a dit…

Oué ben ç'aurait été ça, ç'aurait été facile, j'aurais fait le cheval d'Eric Blessed quand il était jeune, l'autre !

Ceci dit, j'ai pas été le plus mal loti. Y'en a qui ont dû mimer "Jules et Jim" et "le Déclin de l'Empire Américain". Ha ha.

Oh, et j't'ai dit que tout ce beau monde a fini plus ou moins bourré... Sauf, évidemment, moi. Je redonne au "moment de solitude" ses lettres de noblesse perdues lors de mes (pas assez) rares tête à tête avec Audrey S.

Anonyme a dit…

Et le pire, c'est que tout le long de la soirée, en parallèle de mon malaise grandissant, je me disais que si t'étais à ma place, tu serais brillant, courtois, mondain, charmeur et irrésistible, alors je t'ai haï comme jamais, et jamais je ne t'ai autant aimé (du coup !).

Platooniquement, bien sûr Et le deuxième o n'est (pour une fois) pas une faute de frappe.

Anonyme a dit…

En tout cas, une nouvelle fois, merci pour cette grande et émouvante démonstration de compassion et pour ton soutien indéfléctible.

Corto a dit…

Oui je suis assez d'accord avec tout ces adjectifs. J'aurais surement été tout ça. Jusqu'au moment où ils auraient tous été "plus ou moins bourrés" comme tu dis. Figure toi qu'en la matière, les lettres de noblesse du grand moment de solitude je les lui avais données bien avant toi (rappelle toi de certains "enterrement de vie de garçon", "mariage" et autres...)

Corto a dit…

D'où mon soutien mort de rire et ma compassion déflectible (quoi que ça puisse vouloir dire)

Anonyme a dit…

En plus, pour avoir de la compassion, il faut avoir un coeur, alors t'es exempté. Réformé, même.

C'est, précisément, ce qui te permet d'être brillant, courtois, mondain, charmeur et irrésistible. Y'a pas de hasard. Sauf Thierry Hazard.

Corto a dit…

C'était donc ça... Cooooool !
J'adore ça.

Anonyme a dit…

Le clown tueur ?

Corto a dit…

Ouais. Je trouve ça super classe. Le type sans coeur qui se fond dans la société et que tout le monde trouve génial, courtois, mondain, etc... ! Fort ça.

Anonyme a dit…

Oui alors juste pour te corriger un peu, mais c'est normal, c'est de la culture, "ça", c'est le titre du livre. Le clown tueur, il s'appelle "il". Si j'ai tout suivi.

Anonyme a dit…

Ho ho.

Fort ça, ça fait forcat. Ho Ho.

Je ris, je ris. En tout cas, j'ai le slarmes aux yeux. Il est où, le flingue, faut qu'j'invoque ma persona !

Corto a dit…

Aaaaaaaaah mais d'accord. C'était très nul comme blague. Moins que les histoires de Stephen King, c'est normal, mais très nul quand même.

Ton flingue c'est moi qui l'ai, je te le renvoie par Chronopost.

Anonyme a dit…

Ha oui. J'oubliais ta grande battue aux humains de ce week-end.

J'espère que tu l'as rechargé ! (avec des balles en argent, pour moi, stp).

Anonyme a dit…

Remarque, vu mes bonus en constit', des balles en mousse, ça devrait le faire aussi.

(halala, ces clowns tueurs...)

Corto a dit…

Si c'était que tes bonus de constit... Mais mon pauvre vieux, c'est toute la carac qui est à revoir ! Tu es tombé sur un MJ vachement vache je trouve.

Pffff...

Et voilà.

Encore une discussion à laquelle personne ne comprendra rien ! Tu le fais exprès ou quoi ?

Anonyme a dit…

J'ai mis tous mes points de carac' en empathie. D'après mon informateur anonyme Audrey S., c'est super utile quand on veut faire un ninja géant avec de la magie d'arcane.

Comment ça personne comprend ? ça lui a pas suffit de crever l'oeil de Poliphème ? Il faut en plus qu'il me casse les c.... ! ? !

Corto a dit…

Ouais c'est un vrai chieur. Moins que toi quand tu étales ta culture mais quand même...

Tu as mis des points en empathie mais tu n'attires aucune sympathie ! Paradoxe Fou ?

Anonyme a dit…

Ben comme les chiots. C'est super mignons mais on n'a qu'une envie, c'est de leur rouler dessus en voiture, puis de les passer au mixeur... De leur arracher les ailes, en tout cas. A moins que je confonde.

Et oui, la culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on Lethal Weapon.

Corto a dit…

Effectivement... Tu as dû briller en société hier soir !

Anonyme a dit…

Comme un bébé chiot !

On m'a même surnommé Luxi, avant de me proposer d'aller faire un strip sur l'autoroute.

(j'ai recopié une planche de Calvin et Hobbes)

Corto a dit…

Beeeuuuuurkkk

Anonyme a dit…

Humour, p'tite nature ! Humour !

J'ai recopié du Garfield, en fait...

Anonyme a dit…

Tu sais que sans les rayures, il ressemble à Audrey S. ?

Anonyme a dit…

Tiens, en relisant, je m'aperçois que tu es le miroir inversé d'Hugo Pratt !

Ta politique ?

Huit heures d'intuitions, huit secondes de travail...

Tu pourrais presque t'en faire un tee-shirt, ou le frontispice de ton blog.

Corto a dit…

Non...C'était l'idée de te voir faire un strip sur l'autoroute. Jusqu'au moment où tu es transformé en flaque de matière organiques, c'est assez insoutenable à imaginer... Après c'est plutôt sympa.

Corto a dit…

Dans le fond, j'ai quand même un peu de pitié pour les gens qui viennent nous lire. Je comprends leur frustration existentielle.

Anonyme a dit…

'Tain, t'as mis plein de points en empathie, toi, oh !

De la pitié, maintenant !

Moi, j'ai pitié d'eux pareil, mais quand ils nous lisent pas. Il doit manquer un gros quelque chose, après tout ça.

Corto a dit…

Nous sommes des êtres plein de pitié.

Anonyme a dit…

C'est pour ça qu'on en inspire aucune ! On a tout pris !

Corto a dit…

Ouarf

Corto a dit…

C'est de la philosophie anaximandrienne ça !

Anonyme a dit…

Ben quoi ? C'est pas des moyeux de roues enflammées, le soleil ! ?

Pfff, cette pensée moderne qui croit tout savoir sur tout juste parce qu'elle lit le blog d'Eve Angeli...

Corto a dit…

"Pensée moderne" ?

Je ne sais pas si je ne vais pas faire une charte des trucs à ne jamais écrire sur ce blog ! 'spèce de mégère !!

Anonyme a dit…

Elle est déjà faite, ta charte. Soit tu reprends celle de Poitiers, soit tu prends Cloudy Days.

Anonyme a dit…

Bon ben j'ai vérifié sur le net, ça existe pas, la Charte de Poitiers. On peut pas toujours tout savoir non plus...

Me reste plus qu'à en inventer une, et le tour sera joué !

Anonyme a dit…

J'avoue que j'ai rarement autant apprécié nos conversations...

Du rythme, du fond, de la complicité, une virile camaraderie.

On devrait faire ça plus souvent.

Ou autre chose, hein, c'est selon...

Anonyme a dit…

Par contre, pour pas que trop d'échanges tue l'échange, je fais une pause, là. Je vais chez Eve Angeli.

Anonyme a dit…

Ho, pardon, j'ai vu que tu as changé ton frontispice. C'est bien. ç'aura été la demi-minute ludique de ma journée. Merci bien, c'est trop de bonheur.

A ta place, moi, j'aurais été trouvé quelque chose qui te ressemble mieux, genre : "s'il n'existait pas, Ray Harryhausen l'aurait sculpté dans la pate à modeler et l'aurait envoyer combattre des squelettes de cyclopes". Un truc dans ce goût-là. Mais c'est la classe, ça : on l'a ou on l'a pas.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, j'connais un chat qui crèverait de faim...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait pas de grand trouble dans la force. Pas de vraiment notable, en tout cas.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, eh ben aujourd'hui, ce serait sensiblement pareil.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'existerait pas. Sauf dans certains coins particulièrement tordus du multivers.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, les banquets d'Astérix n'auraient pas cet arrière-goût un peu amer...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer, mais différemment.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, Goldorack n'aurait plus de raison d'être.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, ben qui c'est qui sucrerait les subventions des associations caritatives pour acheter des One Piece avec ?

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, j'aurais tous mes week-end de libre (ou presque)

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le monde serait vachement plus rond. Ou vachement moins. Il aurait plus besoin de boire pour oublier.

Anonyme a dit…

S'il existait pas, on n'aurait plus besoin de se trouver une exoplanète d'accueil.

Corto a dit…

ben je vois que tu t'amuses bien pendant que je bosse comme un malade !!!
Ceci dit, il y en a un ou deux de vraiment excellents ! Les autres étant seulement excellents...

Corto a dit…

Bien mon frontitruc hein ? Il m'a bien fait rire.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il faudrait quand même que quelqu'un retourne voir pour bien s'en assurer, des fois que...

(un peu comme dans Aliens)

Anonyme a dit…

Ravi que ça te plaise, mais je ne m'amuse pas tant que ça.

Je suis tout tristou, en fait. Y vont tous me manquer, comme si Genjo Sanzo il avait mangé tous les Bisounours, et que ça lui occasionnait des renvois en permance...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, j'existerai deux fois plus.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on regretterais beaucoup Gluttony.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait pas de gardes frontières entre le bien et le mal...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le jugement dernier n'aurait qu'un potentiel comique relativement restreint.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on ne trouverait pas Oméga Shenron aussi charismatique.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, y'aurait plus à manger.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, l'auteur des Enafnts de l'Atlantide n'en aurait même pas vendu un.

Anonyme a dit…

S''il n'existait pas, d'autres choses existeraient à sa place, et elles chercheraient sûrement à conquérir le monde.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on pourrait aller au boulot à dos de Brontosaure.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, les bars des asiles psychiatriques seraient beaucoup mieux famés.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le lapin n'aurait plus besoin de tuer le chasseur.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, personne n'aurait appuyer sur "le drôle de bouton rouge" de la tour météo de l'Atlantide.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on n'aurait peut-être même pas fait une saison entière de Charmed.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on aurait plus rien à disséquer.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait pas tout ce grand flou autour de la notion de "gentillesse".

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, Dieu aurait un sacré moyen de pression.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, les théories de Darwin deviendraient un peu plus crédibles.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait pas 100 COMMENTAIRES sur ce billet.

Corto a dit…

Honnêtement ils me font tous mourir de rire tes "s'il n'existait pas..." !

Anonyme a dit…

Ravi que ça te plaise, mais je mettrais plus ça sur le dos de ta fatigue que sur celui de mon talent... D'autant que s'il n'existait pas, Audrey S. n'aurait jamais connu l'amour.

Anonyme a dit…

Ni Jeff.

Anonyme a dit…

Ni le Kakou.

Anonyme a dit…

Ni, encore et pour finir, le Druic.

Anonyme a dit…

Comme quoi...

S'il n'existait pas, ça lui aurait fait des vacances.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait personne au stand des réclamations à beugler "remboursez" !

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on aurait moins peur du noir.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait pas de course à l'armement atomique.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, notre monde serait vraisemblablement régi pâr d'autres canons esthétiques. Voir par des canons tout court.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il faudrait lobotomiser Géo Trouvetout, pour ne pas prendre de risques...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, vu l'étendue de sa mémoire, il l'aurait vite oublié, et donc il existerait quand même. Le salaud.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, ça ferait beaucoup de peine à Diskor, qui se sentirait quand même vachement plus seul, tout à coup.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le prénom "Vincent" ne serait pas boudé par les jeune sparents, ni par les vieux, ni par les animaux pour les dix-huit prochaines générations.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, la vache qui rit serait forcé de faire un deal avec le Joker.

Anonyme a dit…

S'il n'exisrtait pas, Bibifoc serait VRAIMENT le roi des phoques.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, plus aucun tatoueur ne serait forcé de donner dans le "Bouba Forever".

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, je serais en train de bosser sur mon blog.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le forfait téléphone illimité de France Télécom existerait encore.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le Dodo aurait eu sa chance.

Anonyme a dit…

Et Carlos aussi.

Corto a dit…

Je te dirais bien d'arrêter mais en fait non alors continue, continue ! Pour une fois que tu me fais vraiment rire (autrement que par inadvertance bien sûr)

Anonyme a dit…

Oui mais même s'il existait, j'aurais quand même autre chose à faire de ma matinée, alors permets-moi des pauses de temps en temps.

T'as qu'à améliorer tes préférés et les ajouter en textes ici et là sur ta barre de droite, ça habillera un peu.

Anonyme a dit…

Y'a pas à dire...

S'il n'existait pas, je serais obligé d'aller sur Youtube à chaque fois que je veux me refaire un Sail On !

Corto a dit…

Mais JE T'EMMERDE !!!

L. a dit…

Dis-donc Justine, je te trouve bien aggressif, là. T'as mangé Pépère ou quoi ? J'ai le droit d'avoir une vie non-sociale, non ?

Et moi qui suit affectivement fragilisé... Je vois que tu t'es décidé à récupérer mes DVDs plus vite que prévu.

Effectivement, s'il n'existait pas, ce serait un beau gâchis de Dvds...

L. a dit…

S'il n'existait pas, les scénaristes de Buffy seraient bien embêtés pour leurs prochaines saisons...

(mais alors, c'est vrai ? tu n'existes pas ?)

L. a dit…

S'il n'existait pas, les extraterrestres seraient obligés d'infiltrer la population humaine pour préparer leur invasion.

L. a dit…

S'il n'existait pas, beaucoup de gens ne seraient pas tristes.

L. a dit…

S'il n'existait pas, il ne ferait pas la gueule ce matin.

L. a dit…

S'il n'existait pas, il ne me piquerait pas MES répliques !

L. a dit…

S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer, mais il ne faudrait pas oublier de le doter d'une bombe corticale à déclenchement à distance.

(meeeerdeeee... C'était pas la télécommande du lecteur DVD ? ! Ha ben je suis confus !).

L. a dit…

S'il n'existait pas, y'aurait beaucoup d'invendus dans les stocks DVds de Rabbi Jacob.

L. a dit…

S'il n'existait pas, Arte aurait enfin le public qu'elle mérite.

Corto a dit…

Pourquoi agressif ? Je te réponds toujours comme ça il me semble. C'est toi qui fais n'importe quoi : tu as pris la responsabilité de multiplier les messages destinés à me faire rire malgré mon état d'épuisement complet. Maintenant que tu as commencé, il faut bien continuer sinon tu es encore plus vil que le pire des Audrey S.

Corto a dit…

Ca t'apprendra à réfléchir aux conséquences de tes actes...

L. a dit…

Argl ! C'était donc vrai ! Tout finit toujours par un sacrifice !

S'il n'existait pas, on aurait eu l'air cons, autour de notre table, face à un paravent vide, à jeter nos dés sans savoir pourquoi.

Quoi qu'il soit effectivemment possible qu'on ait eu l'air con malgré tout.

L. a dit…

S'il n'existait pas, le trou dans la couche d'Ozone serait un problème prioritaire.

L. a dit…

S'il n'existait pas, je ne pourrais battre personne à Budokai 3.

(j'suis sûr qu'il te plait, celui-là).

L. a dit…

S'il n'existait pas, le chat de Cheshire ne pointerait pas au chomdu.

L. a dit…

S'il n'existait pas, on aurait plus de mal à se représenter l'Apolcalypse de Saint Jean à la seule lecture...

L. a dit…

Oui oui et les ballons aussi, d'ailleurs.

Corto a dit…

Aaaaaah !
Tiens pour la peine je t'offre un :)

L. a dit…

S'il n'existait pas, qui c'est qui aimerait Kirsten Dunst, hein ? Qui ?

L. a dit…

S'il n'existait pas, je ne serais qu'un gros barjot en train de poster dans le vide. En faisant des fautes à barjot, en plus.

L. a dit…

S'il n'existait pas, le gloubi-boulga manquerait d'arrière-goût.

L. a dit…

S'il n'existait pas, Casimir n'aurtait pas d'âme-soeur.

L. a dit…

S'il n'existait pas, ça ferait un gros manque à gagner pour les petits malinous qui s'apprêtent à sortir tout One piece en Dvds individuels.

L. a dit…

S'il n'existait pas, la france serait une france meurtrie, mais une france libre.

L. a dit…

S'il n'existait pas, tout ce qui resterait de la bibliothèque d'Alexandrie ne se réduirait pas à une chanson pourrie de Claude François.

L. a dit…

S'il n'existait pas, à quoi ça servirait, les tire-bouchons, alors ?

L. a dit…

S'il n'existait pas, eh ben Sensui serait tout à coup beaucoup moins sympathique.

L. a dit…

S'il n'existait pas, j'aurais pas survécu au visionnage d'un certain Labyrinthe...

L. a dit…

S'il n'existait pas, je serais tout en bas de l'échelle de l'évolution.

L. a dit…

S'il n'existait pas, il faudrait. Sans sourciller.

Corto a dit…

Ah t'es doué, ya pas à dire ! Tu devrais en faire une nouvelle profession ! Tu aurais (enfin !) de l'avenir.

L. a dit…

S'il n'existait pas, je serais déjà à la Fnac.

Ceci dit, j'y vais de ce pas.

Je t'ai laissé un peu de pathétique lecture sur mon blog, en attendant les ajouts peut-être dimanche...

L. a dit…

S'il n'existait pas, il ne serait pas en train de se faire chier à la DASS.

Mine de rien.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, les abominations cosmiques marqueraient une minute de silence.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le capitaine América, il servirait plus à rien.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, le monde des cosplayers de Gu Gu Gamno serait bien fadasse...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, Tolkien n'aurait jamais écrit le Seigneur des anneaux.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, Terry Brooks n'aurait jamais écrit le barbecue de Shannara...

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on aurait pas d'alternative à Intervilles.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, jamais on aurait retrouvé le royaume de Mu.

(Comment ça, on l'a pas r'trouvé ? A d'autres ! Et Ibiza, c'est quoi ?)

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, faudrait buter Laurent Gerra, parce que bon sang, y'aurait pas d'raison, merde alors !

cornichonne a dit…

et Roboccop alors?

Anonyme a dit…

Roboccop ? Il a un "c" en trop, alors il débloque un peu.

Mais s'il n'existait pas, robocop, et ben Corto, il pourrait prendre sa place.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on lui donnerait quoi, au kraken, pour calmer sa colère ?

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, ça laisserait une chance à Tir Nan Og.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, crambar aurait fait faillite depuis longtemps.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, il n'y aurait plus de fantômes dans la machine.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on aurait un peu moins l'impression de se refaire Beautiful Dreamer en live.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, on se dirait : "Gaius Baltar ? Pouah ! Trop pas crédible, comme perso".

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, Excalibur aurait été forgée pour rien.

Anonyme a dit…

Un simple canif aurait suffit.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, faudrait le buter quand même, par acquis de conscience !

Corto a dit…

Voilà une liste qui fait plaisir à lire un lundi matin ! Surtout après un week-end navrant comme celui qui vient de se terminer !

Corto a dit…

S'il n'existait pas, un compteur de visites pour le site "One feather a day..." deviendrait encore plus inutile.

Corto a dit…

S'il n'existait pas...est-ce que j'existerais quand même ?

Corto a dit…

s'il n'existait pas aucune oeuvre ne serait réellement universelle.

Corto a dit…

S'il n'existait pas l'Art n'existerait pas non plus !

Corto a dit…

S'il n'existait, je vous plaindrais beaucoup, beaucoup, beaucoup...

Corto a dit…

S'il n'existait pas Tintin serait le seul méchant de la bande dessinée.

Corto a dit…

S'il n'existait pas, continueriez-vous à ne pas venir sur son blog ?

Corto a dit…

S'il n'existait pas, One Piece existerait quand même...Et il pourrait pas le liiiiire !Ouiiiiiiiin...

Corto a dit…

S'il n'existait pas, certains pourraient enfin espérer battre le record du monde de schizophrénie !

Corto a dit…

S'il n'existait pas les clowns pourraient enfin conquérir le monde.

Corto a dit…

S'il n'existait pas les Men in Black pointeraient au chômage.

Corto a dit…

S'il n'existait pas les Américains n'auraient pas eu à mettre en place le réseau Echelon !

Corto a dit…

S'il n'existait pas vous seriez encore moins utiles dans le Grand Plan de la Création.

Corto a dit…

S'il n'existait pas, l'expression "friser le ridicule" n'existerait pas non plus.

Corto a dit…

S'il n'existait pas les coiffeurs ressentiraient comme un grand vide dans la Force.

Corto a dit…

S'il n'existait pas, la question "Dieu existe-t-il ?" serait reléguée au second plan des grandes questions existentielles...

Corto a dit…

S'il n'existait pas il faudrait renommer la philosophie.

Corto a dit…

S'il n'existait pas vous ne seriez peut-être jamais allé sur le blog d'Eve Angeli ni sur celui du Pépère !

Corto a dit…

Heu...Oubliez ça. Je ne voudrais pas que des hargneux cherchent à se venger...

Anonyme a dit…

Ha ouais, tiens, c'est effectivemment plus sympa à lire qu'à écrire !

S'il n'existait pas, ça ferait un nom en moins à écrire sur le Death Note.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, c'est pas un chainon manquant, qu'on chercherait, mais carrément la chaine autour.

Anonyme a dit…

S'il n'existait pas, Kurumada n'aurait aucune excuse en terme de design !

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 415   Suivant› Les plus récents»